La force graphique de l’AIKON Chronograph Skeleton

La force graphique de l’AIKON Chronograph Skeleton
14 février 2020
La force graphique de l’AIKON Chronograph Skeleton

Masculin & 3D

Un fort diamètre de 44 mm et une épaisseur au design racé. Une lunette réduite pour pouvoir admirer le mouvement dans son ensemble, ponctuée des 6 cavaliers caractéristiques d'AIKON qui viennent se poser directement sur la glace, plus saillants que jamais, gravés de 10 en 10. Des poussoirs proéminents, à base hexagonale et prolongés par l'excroissance qui déclenche le chronographe. Une couronne crantée, large, longue et à la finition PVD noir. Les attributs masculins de ce chronographe ultra-sport et technique s'affirment avec fierté. Et pour parfaire le tableau d'un chronographe squeletté tout en tension, Maurice Lacroix en a modifié les finitions pour jouer sur les impressions de volume.

Plus les composants sont hauts sur l’AIKON Chronograph Skeleton, plus ils sont clairs. Cavaliers et lunette sont en acier satiné. Le masque de cadran qui comporte quatre index et les compteurs est lui aussi satiné, et plus sombre. Les creusures de ces compteurs sont microbillées et encore plus foncées. Les niveaux inférieurs sont occupés par le mouvement, traité DLC or noir et mis en relief par la couche la plus profonde, qui redevient gris clair afin de créer le contraste.

Convergence technique

La composition de la lunette, du réhaut et du cadran crée un effet de vortex : tous les marquages sont alignés vers le centre de la montre et y font converger le regard. La minuterie noire gravée sur le réhaut est prolongée par celle décalquée sur le cadran en saphir, poursuivie par les index et parachevés par les marquages du chronographe. Et de ce centre névralgique émergent les aiguilles, une trotteuse bleue et des aiguilles AIKON rhodiées et garnies de SLN. Ce jeu de contraste se termine par le bracelet de l’AIKON Chronograph Skeleton. En cuir de veau noir, il est cousu par un fil blanc et marqué par le logo M en applique, signature de la marque. Ce bracelet bénéficie du système Easychange permettant son changement simplifié en quelques secondes.

La mécanique sous-jacente à cet ensemble viril est le calibre ML206, chronographe à remontage automatique, à deux compteurs et 48 heures de réserve de marche. C'est lui qui équipait déjà la Masterpiece Chronograph Skeleton de 2016. Sa nature sportive le destinait donc naturellement à habiter l’AIKON Chronograph Skeleton. L'identité technique de son squelettage, aux lignes porteuses affirmées, renforçait cette évidence.

La lignée AIKON

AIKON est la descendante de la Maurice Lacroix Calypso. Modèle référence de la marque et de son époque, cette montre en acier des années 90 possédait déjà les codes qui perdurent en AIKON. Le boîtier intégré et étanche, la lunette à cavaliers qui entoure une glace saphir plate, le bracelet marqué du logo M en applique, ce modèle à la présence exceptionnelle a été le produit phare de la marque. En 2016, Maurice Lacroix réalignait les traits de cette icône sur un mode contemporain avec l'AIKON à quartz. En 2018, une collection complète d'AIKON Automatic avait prolongé le trait et en 2019, l'AIKON Mercury avait initié l'introduction de complications de type Masterpiece dans la collection.

 

 

 

Dernières actualités

Lire les dernières actualités de Maurice Lacroix

© Maurice Lacroix. Tous droits réservés