Lorsque mode et horlogerie ne font qu’un

Lorsque mode et horlogerie ne font qu’un
30 août 2019
Lorsque mode et horlogerie ne font qu’un

La manufacture horlogère est fière d’accueillir Yannick Aellen, l’avant-gardiste fondateur de la plateforme Mode Suisse, au sein de son cercle d’amis de la marque. Un talent que Maurice Lacroix soutiendra également à travers l’entité Mode Suisse puisque Maurice Lacroix encouragera à chaque édition un jeune talent helvète participant à la manifestation.

«L’horlogerie a une profondeur qui me touche. Peut-être est-ce dû à la méticulosité du savoir-faire des horlogers qui me rappelle celle des petites mains des maisons de Haute couture… toujours est-il que Maurice Lacroix représente pour moi le luxe accessible. Une marque qui parvient à faire rêver avec des garde-temps Swiss made abordables et contemporains!» s’enthousiasme Yannick Aellen. Directeur de casting à Paris puis scénographe, cet artiste complet a collaboré avec quelques-uns des plus grands créatifs du 21e siècle tels que Raf Simons, Alexander Wang ou même Lady Gaga.  Fondateur de la plateforme visant à promouvoir les jeunes créateurs locaux Mode Suisse, il a décelé, dans la marque Maurice Lacroix, une même cible de personnes jeunes, ambitieuses et passionnées.

«À travers l’entité Mode Suisse, nous parlons aux mêmes personnes: un public urbain, connecté, aventureux et moderne qui n’a pas peur de croire en ses ambitions! Yannick Aellen est doté de cette passion et nous aimons l’idée de construire ensemble une histoire!» relate Stéphane Waser, Managing Director.

Impressionné par la diversité des montres proposées, le fondateur de Mode Suisse a particulièrement apprécié la ligne AIKON: «Elle est évolutive selon les envies, c’est ce qui la rend si intemporelle. Aujourd’hui, les montres sont le reflet d’une identité stylistique. C’est un accessoire de mode comme le sont les bijoux et la maroquinerie.»

Dernières actualités

Lire les dernières actualités de Maurice Lacroix

© Maurice Lacroix. Tous droits réservés