L’AIKON AUTOMATIQUE SQUELETTE – L’IMPACT UNIQUE D’UN SQUELETTE ÉVOCATEUR

  

EN SAVOIR PLUS

 

Maurice Lacroix a imaginé une montre glamour et tendance, au profil mince et aux courbes sensuelles. Son boîtier de 32 mm en acier arbore une lunette finition PVD or rose et une couronne sertie d’un grand spinelle.

 

La montre squelettée fait partie intégrante de l’histoire et de la culture horlogère de Maurice Lacroix. Plusieurs générations successives de ses montres ont adopté ce principe visuel et horloger, qui consiste à évider les pièces d’un mouvement pour ne garder que ses structures porteuses et fonctionnelles. Il est indissociable d’une démarche graphique, qui trace le plein et le vide au gré des designers et de l’air du temps. Maurice Lacroix est un pionnier de ce style puisque la Calypso Squelette, sa première création du genre, remonte à 1993. La passion de la Maison pour le squelettage fête ainsi son 25e anniversaire. Avec son habituel esprit créatif et moderne, Maurice Lacroix a réuni dans l’AIKON Automatique Squelette une myriade de nouvelles fonctionnalités. Plus large, le boîtier AIKON a été redessiné pour accueillir un nouveau type de mouvement : le calibre manufacture ML234 trouve là sa première expression. Ce mouvement ajouré selon un tout nouveau motif a été spécialement conçu pour ce modèle. Au croisement de deux lignes Maurice Lacroix, l’AIKON Automatique Squelette associe les codes esthétiques de l’AIKON à l’esprit profondément horloger caractéristique de la collection Masterpiece. Fidèle aux principes d’une marque horlogère abordable proposant toujours un rapport qualité/finition/prix exceptionnel, cette montre présente une valeur perçue inégalée.

Un profil marqué
S’inspirant du design de l’AIKON Quartz de 2016, le boîtier de l’AIKON Automatic possède un caractère plus masculin et intense, également plus audacieux. Son diamètre de 45 mm et son épaisseur de seulement 13 mm lui garantissent des proportions généreuses et harmonieuses. Entièrement en acier brossé et poli, il se distingue par les 6 bras de sa lunette, placés toutes les deux heures. Ces derniers constituent la signature esthétique de la collection AIKON, également caractérisée par un boîtier constitué d'une seule pièce et dépourvu de cornes, mais équipé de deux pattes qui viennent amorcer la courbe du bracelet.

L’AIKON Automatique Squelette inaugure le système Easychange de Maurice Lacroix, constitué d'attaches rapides permettant de retirer le bracelet d’une seule main en quelques secondes. Au niveau du boîtier, le cuir est découpé afin d’accueillir deux petites pattes verticales, qui actionnent l’ouverture des barrettes à ressort. Ainsi se détache ce grand bracelet en cuir d’alligator noir à surpiqûres ton sur ton arborant le logo M de Maurice Lacroix en applique, autre signature esthétique de la marque. Il est accompagné d’une boucle déployante double, qui permet de régler sa longueur avec précision.

Comme une onde
Entièrement conçu pour équiper l’AIKON Automatique Squelette, le calibre ML234 est un mouvement mécanique à remontage automatique. Il est le fruit d’une profonde restructuration esthétique et fonctionnelle du ML134, l’un des premiers calibres issus de la manufacture Maurice Lacroix. À l’instar de tous les mouvements squelettes Maurice Lacroix, il est né d’un choix purement lié au design. Sa structure est définie par cinq cercles concentriques, qui dessinent une onde se propageant d’un côté à l’autre du cadran. Pont après pont, ils rayonnent depuis le centre du barillet, situé à 1 heure.

La surface de ces ponts doit sa couleur ébène à un traitement DLC. Leur partie centrale est creusée et sablée, tandis que leur contour est surélevé d’un niveau et satiné. Tous les composants sont évidés. Le barillet, placé au cœur du motif. Le balancier. Le mécanisme de remontage, une prouesse rarissime. Et même la masse oscillante. Visible depuis le fond, celle-ci présente un tout nouveau design, qui repousse les limites du squelettage et laisse apparaître le logo de la marque. Cette dentelle mécanique est coiffée d’un cadran en saphir ponctué d’index rhodiés, qui porte également la petite seconde à 6 heures.

Dernières actualités

Lire les dernières actualités de Maurice Lacroix

© Maurice Lacroix. Tous droits réservés